Le Règne de la beauté




Le Centre culturel Les Compagnons
des francs loisirs

¯¯¯¯¯¯¯¯¯
Nos généreux commanditaires












¯¯¯¯¯¯¯¯¯
Nos partenaires









-
Le Règne de la beauté

Samedi 27 septembre à 21 h



Drame de moeurs

  1 heure 42 minutes



De passage à Paris pour y recevoir un prix prestigieux, l’architecte québécois Luc Sauvageau revoit par hasard Lindsay Walker, une Torontoise avec laquelle il a eu une liaison plusieurs années plus tôt. Jadis propriétaire d’une somptueuse maison dans Charlevoix avec Stéphanie, sa conjointe, le jeune architecte a rencontré son amante au cours d’un séjour professionnel dans la capitale ontarienne. Amoureux des belles choses et des belles constructions, il est aussitôt transporté par sa grande beauté. Luc reçoit chez lui des couples d’amis avec lesquels il échange autour d’une bonne table. Au fil des saisons, Luc est marqué par le décès d’un collègue admirable et il est témoin des symptômes de dépression croissants de sa compagne.

Ce nouveau film de Denys Arcand rappelle Le Déclin de l’empire américain (1986) et Les Invasions barbares (2003). L’entreprise, qui souhaite à nouveau décrire les préoccupations de la classe bourgeoise, soumet elle aussi une poignée de critiques sociales et politiques. Afin d’illustrer un chapitre amoureux de la vie d’un jeune professionnel, le cinéaste insère un petit nombre de scènes d’intimité avec nudité. Ces scènes sont brèves, mais elles reviennent de temps à autre tout au long du récit. Finalement, le dernier tiers du film comporte une allusion au suicide.

Réalisé par
Denys Arcand
Écrit par
Denys Arcand
Compagnie
Les films Séville
En vedette
Éric Bruneau, Melanie Merkosky, Mélanie Thierry, Marie-Josée Croze, Mathieu Quesnel, Geneviève Boivin-Roussy, Michel Forget


  Visiter le site Internet officiel du film

-